Forte participation algérienne au 17e Festival du monde arabe de Montréal

 Des concerts d'artistes, des conférences de chercheurs et des projections de films algériens sont programmés au 17e Festival du monde arabe de Montréal (FMA, Québec), prévu du 29 octobre au 13 novembre prochains, selon les organisateurs.

 La chanteuse algérienne de musique pop, Amel Zen, le guitariste et musicien de Diwan algéro-canadien, Abdelhak Benmedjbari, ainsi que la formation "Tribale" dont fait partie le groupe algérien de musique traditionnelle de Bechar, El Ferda, animeront des concerts aux côté d'artistes d'Amérique du nord, d'Europe du Maghreb et du Moyen Orient, selon le programme du Festival.

 Outre les concerts, des projections des films algériens "Fadhma N'soumer" (Belkacem Hadjadj, 2015), "Les terrasses" (Merzak Allouache, 2013), "Maintenant ils peuvent venir" (Salem Brahimi, 2015), et "Montréal la blanche" (Bachir Bensaddek, 2016), sont prévues lors de la manifestation, intitulée "Aurores, chants du jour en pleine nuit".

  L'histoire de l'Algérie devra être évoquée à travers une lecture musicale de la comédienne québécoise Mireille Tawfik d'un texte de sa compatriote Pascale Rafie, consacré à la moudjahida Djamila Bouhired, "symbole de la résistance" durant la guerre d'indépendance algérienne.

  Au chapitre des conférences de ce 17e FMA, l'islamologue franco-algérien et ancien mufti de Marseille, Soheib Bencheikh, devra présenter une communication sur les "Femmes: le défi de l'islam au XXIe siècle".

  Organisé depuis 2000, le Fma de Montréal est "dédié à la rencontre et au dialogue des cultures arabes et occidentales", à travers les arts de la scène, les conférences et le cinéma.

COMMENTAIRES