L'autrichien Borealis veut produire de la mélamine en Algérie

Borealis, fournisseur autrichien de solutions innovantes dans le domaine des polyoléfines, des produits chimiques de base et des fertilisants, a signé le 22 novembre dernier un mémorandum d'entente avec Asmidal, Groupe industriel algérien spécialisé dans les engrais et produits phytosanitaires.
Le mémorandum d'entente algéro-autrichien stipule l'évaluation de la possibilité de produire de la mélamine en Algérie, a indiqué hier Borealis dans un communiqué.
"Une étude de faisabilité de ce projet sera établie au cours des prochains mois et une décision finale d'investissement devrait être prise en 2017", précise Borealis.
La mélamine est une "molécule chimique" utilisée dans la fabrication de résines synthétiques. Elle est souvent retrouvée dans des objets tels la vaisselle, les téléphones ou des panneaux décoratifs, tel le Formica.
Borealis est le deuxième producteur mondial de mélamine et jouit, entre autres, d'un vaste réseau de commercialisation et de distribution.
 

COMMENTAIRES