Commerce: 3.000 euros pour étiqueter un conteneur en langue arabe, le ministère propose une alternative

Bakhti Belaïb, le ministre du Commerce, avait annoncé samedi dernier que l’opération d’étiquetage des produits importés sera effectuée officiellement sur le territoire national, réduisant ainsi les coûts d’importations.

Aujourd'hui, le ministère du Commerce explique dans un communiqué cette décision par le coût élevé de l'opération d'étiquetage à l'étranger.

L'opération d’étiquetage qui coutait un minimum de 3.000 euros par conteneur au trésor public, pourrait, explique le communiqué, revenir moins cher en la favorisant sur le sol national.

Neuf milliards de dinars seraient la valeur estimée de cette opération d’étiquetage algérienne, alors que le même processus fait à l’étranger aurait coûté aux caisses de l’Etat près de 600 millions d’euros, n'englobant que 35% des conteneurs et cela sans considérer les contraintes engendrées par les blocages aux frontières qui aura une incidence directe sur le consommateur.

COMMENTAIRES