La mer d’Égée : le hangar des âmes

Les naufrages devenus de plus en plus fréquents au large des côtes turques et grecques, les pêcheurs redoutent de trouver des corps dans leurs filets, Le sauvetage des migrants naufragés est devenu quasi-quotidien.

La mer Égée, entre la Turquie et la Grèce, est un point de passage pour les réfugiés qui fuient la guerre en Syrie ou les Taliban en Afghanistan, et tentent de gagner l'Europe.

Des centaines de milliers de personnes ont continué de tenter d'atteindre l'Europe en empruntant ce même passage dangereux. Et plusieurs centaines y ont perdu la vie. Avec l'hiver, la situation n'a fait qu'empirer. La traversée de la mer Égée est devenue l'itinéraire le plus meurtrier au monde pour ceux qui rêvent d'une autre vie ailleurs, loin des guerres qui ravagent leur pays.

Il y a eu cette photo terrifiante d'un enfant mort échoué sur une plage. Une photo qui a ému le monde entier, celle d'Aylan, ce petit Syrien mort noyé. C'était au début du mois de septembre dernier. Son corps d'enfant, qui reposait sur une plage de Turquie, est devenu le symbole d'une crise migratoire sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale.

COMMENTAIRES