Turquie: le PKK a tué 14 personnes, dont 13 soldats

 Des militants du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) ont tué 13 soldats turcs et un vigile lors de trois affrontements dans l'est et le sud-est de la Turquie, a rapporté samedi l'agence de presse progouvernementale Anatolie. Trois soldats turcs ont été tués lors d'une opération samedi matin contre des rebelles kurdes dans la province de Hakkari (sud-est), a rapporté Anatolie.

 Vingt autres soldats ont été blessés, dont trois grièvement, dans des affrontements près de la frontière avec l'Irak, a précisé l'agence. Huit autres soldats turcs sont morts vendredi lors d'affrontements avec des rebelles kurdes dans la province orientale de Van, a déclaré le bureau du gouverneur de cette province frontalière avec l'Iran, cité par l'agence. Huit soldats ont été blessés lors de cette même opération lancée contre "l'organisation séparatiste terroriste", nom que la Turquie donne au PKK.

 Tard vendredi, deux soldats et le vigile d'un village ont été tués à un barrage à Mardin (sud-est), une attaque également attribuée au PKK, selon l'agence de presse turque. Le garde appartenait à un groupe d'habitants qui aident les forces turques contre le PKK. Trois gardes ont été blessés.

 13 combattants du PKK ont été tués par les avions turcs dans les montagnes de Tendurek (province de Van), a précisé le bureau du gouverneur. Selon Anatolie, l'armée de l'Air poursuit ses opérations sur place.
Depuis la violation du cessez-le-feu en juillet, plus de 600 membres des forces de sécurité turques ont été tués par le PKK selon Anatolie. Il est impossible de vérifier ce comptage.

 Depuis que le PKK a lancé sa lutte armée en 1984, plus de 40.000 personnes ont été tuées.

COMMENTAIRES