Corée du sud: L'héritier de Samsung accusé de corruption

 

Lee Jae-Yong, l'héritier présomptif de Samsung, est officiellement considéré comme un "suspect" dans le retentissant scandale de corruption qui a valu à la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye d'être destituée, ont annoncé mercredi les enquêteurs, a rapporté l’AFP.

M. Lee, vice-président de Samsung Electronics, fils du président du groupe Samsung Lee Kun-Hee et petit-fils de son fondateur, doit être entendu sur des accusations de corruption.

Lee Kyu-Chul, porte-parole de l'équipe d'enquêteurs indépendants qui travaille sur l'affaire a  déclaré aux journalistes qu’ils ont décidé d'interroger ''M. Lee'' demain en qualité de suspect, précisant que celle-ci "se réservait la possibilité" de l'arrêter ultérieurement.

Ce scandale qui a provoqué une crise politique majeure en Corée du Sud porte fondamentalement sur l'influence dont a bénéficié une amie de 40 ans de la présidente

COMMENTAIRES