Législatives : Ouyahia met en garde contre les "tendances aux surenchères"

Le Secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a mis en garde aujourd'hui, lors de la rencontre de son Bureau National, contre "certaines tendances aux surenchères" qui pourraient caractériser la tenue des législatives au premier semestre 2017.

En effet, dans un communiqué rendu public cet après-midi, Ahmed Ouyahia a livré quelques analyses et recommandations aux parlementaires de son parti. Tout en confirmant une situation de crise financière que le pays oeuvre à surmonter, Ouyahia a souligné que "la tenue des législatives au premier semestre 2017, risque de renforcer certaines tendances aux surenchères qui ne serviront pas les intérêts du peuple".

 

Communiqué du RND:

Le Bureau National du Rassemblement National Démocratique a rencontré ce jour, le 4 septembre 2016, les parlementaires du Parti.

A cette occasion, les débats se sont focalisés sur la situation économique et sociale dans le pays ainsi que sur les travaux de la session parlementaire.

Le Secrétaire Général du Parti, M. Ahmed OUYAHIA, a livré quelques analyses et recommandations aux parlementaires du Rassemblement, déclarant notamment que :

 

1. La nouvelle session du Parlement se tient alors que le pays continue d’œuvrer à surmonter la crise financière et poursuivre son développement.

2. La tenue des législatives au premier semestre 2017, risque de renforcer certaines tendances aux surenchères qui ne serviront pas les intérêts du peuple.

3. Fidèle à sa tradition, le RND fera prévaloir les intérêts des citoyens et participera à l’activité parlementaire sans démagogie.

4. Le RND demeure constant dans son soutien à Son Excellence Monsieur le Président de la République ainsi qu’à l’application de son programme par le Gouvernement.

5. Les Parlementaires du Parti sont donc invités :

 

(i) A porter les préoccupations de la population de leurs circonscriptions aux tribunes de chacune des deux Chambres,

(ii) A contribuer à l’enrichissement des projets de lois dans les commissions parlementaires,

(iii) Et à apporter leur appui au Gouvernement lors du vote des différents textes législatifs.

COMMENTAIRES