Les Wilayas déléguées des Hauts Plateaux bénéficieront du même dispositif que celui des wilayas du Sud

 Les wilayas déléguées des Hauts Plateaux qui seront prochainement créées "bénéficieront du même dispositif que celui adopté pour les wilayas déléguées du Sud", a indiqué aujourd’hui le ministère de l'Intérieur et des collectivités locales.

 Le directeur des études au ministère de l'Intérieur Chorfa Abdelkhaleq a précisé dans une déclaration à l'APS, qu'il était "très probable que la création des wilayas déléguées dans la région des Hauts Plateaux prévue en 2017 passe par le même dispositif adopté pour les wilayas déléguées du Sud".

 M. Chorfa qui n'a pas cité les daïras éligibles au statut de wilayas déléguées dans la région des Hauts plateaux, a affirmé que "le travail est actuellement en cours pour définir les critères de sélection des Dairas concernées", l'idée, a-t-il ajouté, étant de permettre aux wilayas déléguées d'accéder plus tard au statut de wilayas à part entière.

 M. Chorfa a rappelé à ce propos que cette opération "vise à améliorer la gouvernance en adoptant l'approche participative et le rapprochement de l'administration du citoyen et l'investisseur de l'administration".

 Elle tend par ailleurs à "réduire les disparités entre les différentes régions du pays, à assurer une redistribution de la population dans le Sud et les Hauts Plateaux et à protéger l'environnement, les sites et les ressources naturelles".

 Sur le plan économique, les daïras éligibles au statut de wilayas déléguées doivent disposer de ressources leur permettant de réaliser une relance économique dans ces régions outre l'indépendance financière pour assurer le financement d'une grande partie de leurs dépenses.

 Le président de la République Abdelaziz Bouteflika avait mis l'accent lors du dernier Conseil des ministres sur la question de la création des wilayas déléguées dans les Hauts plateaux en 2017 pour rapprocher l'administration du citoyen et maîtriser le développement socio-économique en veillant à renforcer celles créées dans le sud.

 

 

COMMENTAIRES