Criminalité: arrestation de 57 suspects pour délits à Alger et Tébessa

 Les forces de police ont procédé récemment à l'arrestation de 57 suspects à Alger et à Tébessa pour délits portant sur la possession de drogues et d'armes blanches, a indiqué vendredi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

"Les forces de police ont procédé dernièrement à l'arrestation de 57 suspects qui auraient commis de nombreux délits à  Alger et à Tébessa, relatifs à la possession de drogues et d'armes blanches, dont 122 comprimés psychotropes et 555 grammes de kif traité destinés à la vente, 13 armes blanches, en plus de la récupération de 22.250 boîtes de tabac destinées à la contrebande", a précisé la même source.

 La DGSN a ajouté que "l'efficacité de l'action de la Police en matière de lutte contre la criminalité est tributaire en partie de la coopération citoyenne des populations".

"En somme, il s'agit d'un partenariat qui implique, d'une part, le citoyen qui doit coopérer étroitement avec la police pour lutter contre les groupes criminels qui menacent la sécurité et la santé publique", a soutenu la DGSN.

 En outre, plus de 1.017 comprimés psychotropes ont été saisis dernièrement par les unités spécialisées dans la lutte contre le trafic illicite des stupéfiants à Mostaganem, Relizane et Sétif.

 Dans une première affaire, les éléments de police ont mis la main sur 4 suspects, dont une femme, et ont saisi une quantité de 136 comprimés psychotropes, 2 véhicules et un montant de 52.890 DA récupéré suite à la commercialisation de psychotropes.

 La deuxième affaire a conduit, suite à une perquisition, à l'arrestation d'un trafiquant de drogue en flagrant délit.

 La fouille du domicile de ce dernier, âgé d'une trentaine d'années, a contribué à la découverte d'une quantité de 241 comprimés psychotropes et de trois (3) bouteilles sous forme d'une solution utilisée comme substance psychotrope, destinés à la vente clandestine.

 Dans le même contexte, les éléments de la sûreté de wilaya de Sétif ont saisi 640 comprimés psychotropes, détenus par un individu, sans prescription médicale.

 Ces opérations s'inscrivent dans le cadre des "efforts déployés par les services de la Direction générale de la sûreté nationale pour lutter contre le trafic de drogue et de psychotropes", a souligné la DGSN.

COMMENTAIRES