Séisme de Médéa : Carte blanche pour prendre en charge la population

« Carte blanche »a été donnée, par le ministre de l’intérieur et des collectivités locales, Nourredine Bedoui, aux autorités locales de Médéa pour qu'elles prennent les mesures à même d'aider la population des zones affectées par le séisme de Mihoub à surmonter leurs difficultés.

    Il ne faut pas hésiter à prendre les mesures qui s’imposent pour faire face à la situation exceptionnelle que vit la région. Il faut que les citoyens se sentent pris en charge par l’Etat, qu’ils sentent également que les pouvoirs publics sont à leur coté et qu’ils font tout pour atténuer leur souffrance, a affirmé le ministre à l’issue d’un point de situation sur le séisme de Mihoub, présenté au siège de la wilaya.

   Bedoui a assuré les autorités locales du soutien entier et indéfectible du gouvernement, indiquant  que des crédits et subventions financières seront dégagés pour entamer, dans les meilleurs délais possible, les opérations de réhabilitation des habitations et des édifices endommagés par le séisme du 29 mai dernier.

   Le ministre de l’Intérieur a insisté sur l’efficacité des actions qui seront entreprises dans le cadre de la gestion des effets de ce séisme, estimant vital que le citoyen ne se sente plus livré à lui-même, et qu'il bénéficie du soutien et de l’accompagnement des pouvoirs publics.

   D’autre part, les autorités locales ont été invitées à coordonner leurs actions et à mobiliser tous les moyens, humains et matériels, pour permettre à la vie de reprendre rapidement son cours normal dans la région.

    La ministre de la solidarité, de la famille et de la condition féminine, Mounia Meslem, a indiqué que les cellules de proximité de la région vont devoir redoubler d’efforts et se rapprocher davantage des sinistrés.

 

 

COMMENTAIRES