Les prix des produits de consommation publiés pour éviter les augmentations aléatoires

 Le directeur de la législation et de la réglementation à la Direction générale des impôts (DGI), Mustapha Zikara, a affirmé, mardi à Alger, que la Direction continuera à rendre public les prix des produits de consommation ainsi que toutes les hausses contenues dans la Loi de finance 2017, pour éviter les augmentations aléatoires de la part des commerçants.

 Le représentant de la DGI a fait savoir que "les augmentations de certains produits et marchandises sont injustifiables" précisant que la DGI "publiera toutes les modifications, même légères, survenues réellement sur les prix de certains produits afin d'informer le citoyen et éviter toute augmentation aléatoire de la part des commerçants".

 La DGI avait indiqué, faut-il le rappeler le week-end dernier, dans une note explicative les détails relatifs à l'augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) qui est passé de 17% à 19% pour le taux normal et de 7% à 9% pour le taux réduit précisant que cette modification sera sans impact sur les prix de dizaines de produits tels le pain, lait, semoules, huile à base de soja, fruits et légumes à l'exclusion de ceux importés et ceux commercialisés par des redevables de la TVA (les vendeurs d'étalage dans les marchés et les petits commerçants ne sont pas considérés redevables de la TVA).

 

 

COMMENTAIRES