AlgérieSanté & Bien-être

10 % des enfants algériens souffrent d’hyperactivité

Algérie – Contrairement aux préjugés courants, l’enfant hyperactif n’est pas un petit « agité », dont l’énergie débordante épuiserait les parents, c’est un enfant qui souffre de « troubles psychologiques », estiment les spécialistes.

Environ 10 % des enfants algériens sont concernés par la maladie de l’hyperactivité, d’origine neurologique et dont le premier symptôme est  » l’agitation ».

De par ce chiffre, cette maladie est « banalisée » et « sous diagnostiquée » en Algérie.Les spécialistes donnent plus de détails sur ce point, à travers cette vidéo.

En général, l’on considère, l’enfant hyperactif, comme un « petit agité », alors la réalité est toute autre.L’enfant souffre d’un vraie « problème psychologique »,explique,une spécialiste dans cette vidéo.

 » Mon enfant n’est pas fou » !

Selon elle , »Il est impératif d’ « éduquer » et de « sensibiliser » les parents,qui très souvent, ignorent que leur enfant est hyperactif. Nombre de couples aussi, refuse la consultation chez un « pédopsychiatre »,prétextant, que leur enfant n’est n’est pas fous !, a t-elle déploré.

« La polydipsie et tous les problèmes qu’on peut avoir avec l’hyperactivité et avec les problèmes d’anorexie mentale ( trouble du comportement alimentaire), préoccupent, à plus d’un titre, les médecins généralistes et les pédiatres algériens », tient à mentionner un  pédiatre.

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close