En direct

12 tués par des roquettes de l'armée dans la région de Homs en syrie

Au moins 12 personnes, dont deux enfants, ont été tuées mercredi par des tirs de l’armée syrienne contre la  localité de Boueida, dans l’est de la province centrale de Homs, a rapporté  jeudi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH)   "Le nombre des personnes tuées par des roquettes tirées par l’armée sur  Boueida s’élève à 12: un garçon et une fille, trois femmes et sept hommes", précise l’organisation qui s’appuie sur un large réseau de militants, avocats  et médecins à travers le pays. Six rebelles ont par ailleurs été tués par des raids aériens et des tirs  d’artillerie à Abel, une localité proche, ainsi qu’à Qousseir, également dans  la province de Homs.Des combats au sol faisaient aussi rage dans cette région, où le régime  "s’appuie sur des combattants loyaux au (mouvement chiite libanais) Hezbollah et des forces de défense (supplétifs de l’armée syrienne, ndlr) pour chasser  les rebelles des zones rurales", selon le directeur de l’OSDH Rami Abdel  Rahmane."L’armée tente d’encercler Qousseir et de défaire les insurgés dans la  campagne (de Homs)", a-t-il ajouté.  Cette région est stratégique car elle se trouve au centre du pays et relie  Damas au littoral.  Dans le nord du pays, l’armée cherche à briser le siège imposé par les  rebelles contre plusieurs aéroports de la province d’Alep, assure le journal  proche du pouvoir Al-Watan. "A Alep, des progrès ont été réalisés dans le plan de l’armée visant à ouvrir la principale route d’approvisionnnement menant aux casernes militaires  
situées dans les aéroports de Nayrab et d’Alep", fermés depuis janvier, assure  le journal. Les rebelles maintiennent en revanche le siège de l’aéroport militaire de  Al-Kouweiris, dans la même province, selon l’OSDH.Dans l’ouest de la métropole d’Alep, des avions ont pris pour cible les  localités de Karam Houweimed et Tareq al-Bab, d’après l’organisation. Dans la métropole même, les affrontements qui ne connaissent pas de répit  depuis neuf mois opposaient rebelles et militaires dans différents secteurs,  signale l’Observatoire. L’aviation a visé le quartier rebelle de Tariq al-Bab, dans l’est de la  ville, et une personne a été tuée lors d’un raid sur Azaz, dans cette province. Jeudi, selon un bilan provisoire de l’OSDH, 49 personnes sont mortes, dont 18 civils, 18 rebelles et 13 soldats. La veille, la violence a coûté la vie à  99 personnes — 41 civils, 34 rebelles et 23 soldats, selon l’OSDH 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!