En direct

126 mutations dans les rangs des cadres de la sûreté à Alger

  • Plusieurs cadres ont déjà été mutés, à l’instar des chefs de la sûreté urbaine et chefs de sûreté de daïras, mutés dans d’autres régions. Ces mouvements toucheront aussi les chefs d’unités républicaines de la sûreté au niveau de certaines wilayas.
  •  
  • Selon les informations détenues par Ennahar, le général Hamel aurait décidé de muter les cadres et responsables sanctionnés dans les wilayas du sud sans postes, alors que d’autres ont été promus pour leurs rendements durant la période à laquelle ils ont occupés leurs postes.
  •  
  • Le chef de la sûreté urbaine de Hydra, le commissaire Saâdaoui a été muté au même poste à la sûreté urbaine d’Aïn taya et le chef de la brigade mobile de la police judiciaire à Shaoula, Mouaki Dadi Hassan, a été muté au même poste  à Aïn bessam.
  • Le chef de la sûreté urbaine de Saïd hamdine à été muté à Boumerdès et est remplacé à son poste par chef de la sûreté urbaine de Hatatba, dans la wilaya de Tipaza. Le chef de la sûreté urbaine de Kerkouba a quant à lui été muté au même poste à Joile Vue à Kouba.
  • Dans le centre d’Alger, le chef de la troisième sûreté urbaine Karim Belkacem, le commissaire de police Ghemaz Linda au même poste à Bir Mourad Raïs ; le chef de la sûreté urbaine de Ryad el Feth, Farid Mokrane, a été muté au même poste à Beraki et le commissaire de police Debbih, chef de la 5ème sûreté urbaine a été muté au même poste à El Harrach.
  •  
  • Ce mouvement touche aussi le chef de la police judiciaire d’Hussein Dey, le commissaire qui a été muté au même poste à la sûreté d’el Biar
  •  
  • Dans le cadre de l’élargissement de ce mouvement au restes des wilayas du pays, le premier responsable de la sûreté nationale, le général Hamel, a procédé à 21 mutations parmi les cadres et fonctionnaires de la sûreté nationale dans la wilaya de Béjaïa, à l’instar du commissaire de police Salim Bouksir, chef de sûreté urbaine de Melbou, qui a été muté à la sûreté urbaine de Ouzelaguen.
  •  
  • Ennahar/ Dalila B.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close