PolitiqueAlgérie

13 000 migrants abandonnés au Sahara algérien : Ksentini dément

Algérie – Après la réaction de Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH), c’est au tour de l’ex-président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’Homme (CNCPPDH, Farouk Ksentin, de défendre les autorités algériennes accusées de « maltraitance » envers les migrants subsahariens en Algérie.

L’ex-président de la CNCPPDH, Farouk Ksentini est revenu, ce mercredi, sur cette affaire en dénonçant, les accusations de « marchandage » des migrants.« L’Algérie n’a aucun lien avec le  marchandage des migrants  .Notre pays n’a jamais exploiter leur « misère » ni tendu la main pour s’en servir de leur détresse », a t-il certifié. « L’Algérie est un pays propre qui refuse de tendre la main ! » a t-il soutenu.

Pour appuyer ses propos ,  Ksentini , indique que « Depuis les années 70, la position de l’Algérie est la même, vis à vis, les migrants subsahariens, en situation irrégulière en Algérie.

Lire aussi : La presse américaine accuse l’Algérie d’avoir abandonné 13 000 migrants au Sahara

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close