En direct

134 membres d’El Qaïda décident de quitter le terrorisme

  • Une source proche de Hassan Hattab, dans une déclaration à Ennahar, a affirmé que le fondateur de l’organisation armée en Algérie, a réussi à travers le réseau de ses connaissances, en compagnie d’autres dirigeants du GSPC à convaincre 134 éléments à quitter le terrorisme dans le cadre d’une initiative qui a eue l’aval des autorités sécuritaires en application de instructions du président Abdelaziz Bouteflika.
  •  
  • Cette initiative menée par Abou Hamza en compagnie de certains émirs de régions et membres des instances de l’organisation armée, est considérée d’une grande importante que les autorités acceptent de prendre en charge sur le terrain depuis les accord de trêve avec l’armée Islamique du Salut AIS, dirigée alors par Madani Mezreg en 1997.
  •  
  • L’initiative de Hassan Hattab avec les éléments d’El Qaïda au Maghreb Islamique se base sur un élément essentiel ; l’arrêt de toute activité armée aux termes de fetwas émanant de quelques ulémas du courrant salafiste qui interdisent de faire couler le sang des musulmans en Algérie. Fetwas qui interdisent aussi les opérations suicide à cause du mal qu’elles produisent.
  •  
  • L’initiative d’Abou Hamza est aussi basée sur une étude religieuse menée par d’anciens dirigeants de l’organisation armée qui met en évidence la déviation qu’a connue l’organisation des «Groupes salafistes pour la prédication et le combat » depuis l’année 2004, qui en devenant « organisation El Qaïda au Maghreb » et en se basant sur ses idéologies négatives autorisant à faire couler injustement le sang des musulmans.
  •  
  • Hassan Hattab, alias Abou Hamza a entrepris des contacts avec nombres d’éléments armés des régions centre de l’organisation « El Qaïda au Maghreb Islamique », qui ont exprimés leur désir de quitter l’activité armée à condition que leur retour au sein de leurs famille leur soit garanti, et qu’ils puissent bénéficier des dispositions de la charte pour la paix et la réconciliation nationale.
  •  
  • La lettre de Hassan Hattab à ceux là était claire, « Rendez vous au barrage de sécurité le plus proche ou à la gendarmerie nationale ou centre de police où que vous soyez, ensuite dites que vous vous êtes rendu dans le cadre de mon appel pour la paix que les autorités sécuritaires ont approuvé »
  •  
  • Cette lettre brève qui a été transmise aux hommes armés par leurs familles et proches récemment, après que nombre d’homme armés aient déclaré trouver des difficultés à contacter leurs familles à cause de la surveillance à laquelle ils ont été soumis par les émirs des Saryates qui connaissent des agitations et ou l’on parle de quitter l’activité armée.
  •  
  • Afin de facilité les choses aux repentis pour qu’ils cessent les activités terroristes, les autorités habilités ont donné des instructions pour que tous les repentis soient orientés aux services compétents qui s’occupent de cette opération au niveau national. Celle-ci vient suite aux instructions du président Abdelaziz Bouteflika pour que tout repentis puisse bénéficier d’un traitement acceptable et aussi bénéficier des dispositions de la charte pour la paix et la réconciliation nationale.
  •  
  • Ennahar/ Anis Rahmani

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close