En direct

139 affaires criminelles inscrites au rôle complémentaire du tribunal criminel d'Alger

Le tribunal criminel d’Alger examinera à partir du 15 novembre prochain 139 affaires criminelles dont 18 affaires liées au terrorisme, selon le rôle complémentaire de la 2e session criminelle 2015 publié mardi à la cour d’Alger.

  Le rôle initial publié au niveau de la cour d’Alger le 6 octobre dernier comptait 67 affaires criminelles dont 6 affaires de terrorisme, portant le nombre global des affaires criminelles enrôlées lors de cette session à 206 affaires, dont 24 liées au terrorisme.

  Le tribunal criminel d’Alger devra se prononcer lors de cette 2e session criminelle 2015 sur l’affaire Bouderbala Fateh, responsable direct et commanditaire des attentats suicides perpétrés en 2007 contre le palais du gouvernement et le poste de police de Bab Ezzouar. L’affaire Bouderbala a été programmée pour le 16 novembre prochain.

  Le tribunal devra également se prononcer le 23 novembre prochain sur l’affaire Kobbi Hocine, impliqué avec 6 autres terroristes dans des assassinats et des attentats à l’explosif contre des lieux publics ayant fait plusieurs morts et blessés et dans des actes de viol et d’enlèvement.

  L’affaire Droudkel Abdelmalek, impliqué avec 47 autres terroristes dans plusieurs massacres et assassinats ayant ciblé en 1998 les forces de sécurité, figure également parmi les affaires inscrites lors de cette session.

  L’affaire de Djermane Kamel, bras droit d’Amari Saifi, alias Abderrezak El Para accusé dans l’enlèvement de touristes étrangers en 2003 était inscrite au rôle initial.

  Des peines de prison par contumace ont été prononcées le 23 mai 2009 dans la même affaire qui met en cause Djermane Kamel, Gouaz Lakhdar, Alouane Imad Abdelwahab Ahmed de nationalité yéménite et sahraoui nabil. Le procès de Kamel a été reporté en raison de l’absence de ses avocats. Le procès, plusieurs fois ajourné, est programmé pour le 12 novembre prochain.

  Concernant les anciens détenus de la prison de Guantanamo, la même juridiction examinera le 2 novembre prochain l’affaire de Ahmed Belbacha.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close