AlgérieSociété

Plus de 15 000 condamnés ont bénéficié d’une peine de travaux d’intérêt général ( Felioune)

Algérie – Le directeur général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, Mokhtar Felioune, a mis l’accent, ce 05 décembre, sur « l’efficacité » des alternatives à la peine de prison, tout en révélant, que plus de 15 000 algériens condamnés ont bénéficié d’une peine de travaux d’intérêt général.

M. Felioune a souligné notamment l’ »intérêt » de l’utilisation du bracelet électronique en Algérie , un moyen pour éviter de courtes peines d’emprisonnement. L’application du  bracelet électronique est un moyen « efficace » . La preuve de nombreux  jeunes algériens condamnés, voire plus de 15 000 détenus n’ont pas été emprisonnés,mais ils ont plutôt bénéficié des travaux d’intérêt général, expliqué le même intervenant.

Le placement sous surveillance électronique au moyen du port du bracelet électronique est appliqué en Algérie  pour les individus condamnés à une peine privative de liberté ne dépassant pas trois (3) ans ou les condamnés auxquels il reste à purger une peine privative de liberté n’excédant pas trois (3) ans.

Cette forme de peine s’inscrit dans le cadre des mesures annoncées dans le cadre de la réforme de la Justice en Algérie.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close