En direct

17 morts dans des heurts après la mort d'un chef d'Al-Qaïda

  Dix-sept personnes ont été tuées lors  d’affrontements entre des membres d’Al-Qaïda et des hommes armés jeudi à la  suite de l’assassinat d’un chef local d’Al-Qaïda par son demi-frère dans la  province de Bayda au sud-est de Sanaa, selon des sources tribales. Selon des chefs tribaux, les heurts ont éclaté après que Tarek al-Dahab a  été tué par balles dans la nuit de mercredi à jeudi par son demi-fère, Hizam,  dans la ville d’Al-Manasah, fief de la famille.Son frère Majed et leur neveu Ahmad figurent parmi les 17 personnes tuées,  selon une source. Ils ont péri à leur domicile dans un bombardement de  partisans de Tarek, selon une source. Parmi les morts figurent également 11 hommes armés d’une tribu, partisans  de Majed al-Dahab tués lors d’une attaque d’Al-Qaïda sur leur véhicule. D’après une autre source tribale, Hizam al-Dahab a agi, en tuant son  demi-frère, "à l’instigation des autorités" yéménites. Tarek al-Dahab était le beau-frère de l’Américano-yéménite Anwar el-Aulaqi,  imam d’AlQaïda assassiné en septembre au Yémen dans un raid américain. Ses hommes avaient pris le contrôle de Radah, à 130 km de Sanaa, le 16  janvier,s’approchant de la capitale, après avoir conforté leur présence dans  le sud et l’est du pays. Ils s’en étaient retirés fin janvier sous la pression  des tribus de la ville et obtenu en échange la libération de cinq des leurs.Selon un dignitaire de la région, les combattants d’Al-Qaïda  "s’étaient  repliés sur Al-Manasah", à 30 km au sud-est de Radah, ville natale de Tarek  al-Dahab et fief de sa famille. Les hommes de Tarek al-Dahab se présentent comme membres des "Partisans de  laCharia", nom sous lequel opère Al-Qaïda dans le sud et l’est du Yémen. En mai, les "Partisans de la Charia" avaient pris Zinjibar, capitale de la  province sudiste d’Abyane, puis étendu leur contrôle sur d’autres localités de  la province et de celle voisine de Chabwa

ALGERIE- annaharonline.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close