En directAlgérie

30 Milliards détournés au CPA Bouira : « Ils ont brisé ma vie… », Une victime témoigne

Algérie – « Une banque à la mesure de vos attentes ». C’est le slogan du Crédit Populaire d’Algérie (CPA)…

Voir les économies de leurs enfants s’évaporer n’était sans doute pas ce qu’attendaient les clients de l’Agence de cette banque au niveau de Bouira. En effet, outre les entrepreneurs et les notables clients du Crédit Populaire d’Algérie (CPA) de Bouira, dont l’argent a été détourné, de simples fonctionnaires, certains retraités font partie des victimes de cet incroyable scandale !

« Il n’y a pas que des entrepreneurs qui sont victimes. Il y a aussi de simples fonctionnaires, certains retraités. Des gens simples que ces voyous ont ruiné ! »

C’est ce que nous confie Amar.B, client et victime de la gestion de cette Agence qui en guise de personnel a recruté, nous dit-til « une bande mafieuse, des voyous sans foi ni loi » ! « Les économies d’une vie. L’argent de nos enfants. Ils ont brisé ma vie ! », dit-il, retenant difficilement ses larmes.

« Nous voulons notre argent… »

Pour l’heure, les victimes continuent à maintenir la pression avec une énième action de protestation organisée en début de semaine.  Ils ont réitéré leur appel à l’accélération des procédures judiciaires afin qu’ils puissent récupérer leur argent, dont le montant détourné est estimé à 30 milliards de centimes et plus de 100 000 euros, selon les chiffres communiqués par les services de la police.

« Nous voulons notre argent, c’est tout. La justice doit agir », réclamait un groupe de protestataires en colère aux médias. Les manifestants brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Rendez notre argent « ,  » la justice doit nous indemniser ».

Cette enquête qui s’éternise !

Les manifestants ont expliqué à la presse qu’aucune décision ou mesure n’avait été prise depuis l’éclatement de ce scandale au CPA de Bouira.

Rappelons qu’une enquête avait été ouverte par les services de sécurité de la wilaya de Bouira, destinataires en janvier dernier de plaintes liées à des anomalies dans plusieurs comptes bancaires au niveau du CPA de Bouira.

L’enquête a permis l’arrestation de 12 individus suspectés d’implication dans cette affaire. Une bonne chose si ce n’est qu’aucun disposition n’a été prise afin de permettre aux entrepreneurs de récupérer les salaires de leurs employés, ou les simples fonctionnaires et retraités clients de cette banque, les économies de leurs enfants, fait-on remarquer…

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. 30 milliards !!! trente véhicules pleins d’argent disparaissent sans que personne ne s’en apérçoit !!!! dans ces banques là, y a t’il une autorité qui procède à des inspection ou non. en principe toutes les institutions de l’état procèdent et sont inspéctées. que se passe t’il ? tout le monde est complice ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close