En direct

44 algériens dans les rangs de l’armée israélienne

  • Le journal ‘Misriyyoun’ (égyptiens), dans son édition, hier, rapporte de sources fiables que 44 algériens, plus de 50 égyptiens, plus de 120 jeunes soudanais, en plus de nombreux autres jeunes arabes de différentes nationalités, ont rejoint l’armée israélienne au début de l’année 2002.
  •  
  • Le journal égyptien ajoute que ces jeunes arabes qui sont dans les rangs de l’armée sioniste, de la troisième et quatrième génération d’émigrés et enfants d’émigrés,  ont été endoctrinés, chargés de haines et montés contre les arabes et les musulmans. Ces derniers sont nés et vivent dans des pays européens et les Etats-Unis d’Amérique.
  •  
  • Selon le même journal égyptien, les éléments arabes dans l’armées israélienne ont bénéficiés d’un programme de sessions d’entraînement au profit des jeunes de toutes les nationalités et les races pour rejoindre l’armée de l’état hébreu, après que ces derniers sont convaincus de l’idée ‘Israël, terre promise’ sur laquelle les israéliens construisent leurs prétentions et leurs croyances.
  •  
  • La majorité des volontaires arabes dans les rangs de l’armée israélienne occupent des postes autres que le combat, tels que le chargement et déchargement des caisses de munitions ; chauffeurs ou ouvriers dans les usines de guerre. Selon le journal, très peu d’entre eux ont été recrutés dans des unités de combat au sein de l’armée sioniste.
  •  
  • L’armée israélienne a commencée à recruter les non israéliens dans ses rangs en 1982, lorsque le général sioniste Aaron David avait lancé son programme qui a réussi à attirer plus de quatre-vingt mille volontaires de 30 pays dont la majorité venaient des Etats-Unis, suivi par l’Afrique du Sud et l’Ethiopie.
  •  
  • La première fois où il a été déclaré ouvertement le recrutement de personnes non israéliennes dans l’armée sioniste, était lors de l’agression sioniste contre le Liban en été 2006, où un grand nombre d’américains avaient participés à cette agression, malgré le faits qu’ils n’avaient pas la nationalité israélienne. La presse israélienne et américaine avait publié alors des déclarations de soldats américaines qui étaient dans les rangs de l’armée israélienne qui avaient mené la guerre contre la résistance libanaise dirigée par le Hezbollah.
  •  
  • Ennahar/ Yacine Abdelbaki
  •  
  •  
  •  
  •  

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!