SportsFoot local

Le 5 juillet vide à 90′ du grand derby, le public donne une leçon aux instances

La décision des instances dirigeantes du football national de maintenir le grand derby d’Alger entre le Mouloudia et l’USMA a suscité plusieurs interrogations.

À l’heure où plusieurs rencontres de moindre importance ont été reportées, la LFP a bizarrement décidé de programmer le grand derby algérois la veille de la grande manifestation attendue demain dans la capitale.

Sur les réseaux sociaux, les supporters des deux clubs se sont donnés le mot de boycotter cette rencontre car l’heure n’est pas au football, selon eux. Les groupes de fans des deux clubs ont appelé les deux galeries à ne pas se déplacer au stade pour éviter des débordements.

Une conscience dont l’instance gérante du championnat n’a pas fait preuve. C’est la deuxième fois que l’instance présidée par Abdelkrim Medouar prend l’énorme risque de programmer des rencontres sous haute tension dans ce contexte particulier que traverse l’Algérie.

On se souvient que la LFP a maintenu le derby de la Ligue 2 entre l’USM El Harrach et le RC Kouba qui a connu une fin houleuse avec plus d’une trentaine de blessés. Malgré cette mauvaise expérience, la ligue de football professionnel a quand même pris un (autre) énorme risque en programmant le derby entre le MCA et l’USMA.

Mais cette fois ce sont les supporters eux mêmes qui ont désavoué l’instance en boycottant la rencontre qu’ils ont jugé dangereuse. Les deux galeries ont prouvé qu’ils ont plus de bon sens que la ligue elle même qui est chargée de veiller sur le bon déroulement de la compétition.

 

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. Ce pouvoir n’en a jamais marre de recevoir des leçons et des gifles du peuple !!!! BRAVO les jeunes on est fier de vous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close