Monde

60 personnes poursuivies après les violences à Lâayoune

  •    Au total, 67 personnes interpellées ont été déférées au parquet. "Sept des mis en cause ont bénéficié d’un non lieu, six autres ont été déférés devant le directeur de la justice militaire pour compétence", a précisé un communiqué du parquet de Lâayoune publié samedi. Les six seront présentés devant un juge militaire, a-t-on indiqué de source judiciaire.
  •  
  •    "Les autres (54 personnes) ont été présentées au juge d’instruction pour interrogatoire sur les crimes qui leur sont reprochés", indique le communiqué. Le parquet a précisé qu’elles étaient poursuivies pour "crimes contre des forces de l’ordre et destruction de biens publics et privés".
  •  
  •    Une source proche des autorités judiciaires de Lâayoune a précisé que les 54 avaient comparu jeudi devant un juge d’instruction. Le Maroc avait fait état de 163 arrestations après l’intervention lundi des forces de l’ordre contre le campement sahraoui.
  •  
  •    Parmi les six personnes qui seront présentées devant un juge militaire, figure l’activiste Annâama Asfari, 40 ans, selon une source proche des indépendantistes sahraouis. 
  •  
  •    Certains militants proches du Polisario, mouvement qui revendique l’indépendance du Sahara occidental, territoire contrôlé par le Maroc, avaient affirmé mercredi que M. Asfari avait disparu "depuis la veille" de l’assaut donné par les forces de l’ordre marocaines pour démanteler le camp. Cette information avait été démentie par le Maroc.
  •  
  •    Le 8 novembre, les forces marocaines ont démantelé un camp de toile à Lâayoune où des dizaines de milliers de Sahraouis s’étaient installés depuis la mi-octobre pour protester contre leurs conditions de vie.
  •  
  •    Le bilan officiel marocain des violences qui ont marqué cette opération, était vendredi de douze morts dont 10 parmi les forces de l’ordre.
  •  
  •    Le Front Polisario a accusé Rabat d’avoir fait des "dizaines" de morts, lors de ces violences qui, selon lui, s’étendent dans cette région disputée. 
  •  
  •    Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé en 1975 par le Maroc. Le Front Polisario, soutenu par l’Algérie, réclame l’indépendance de ce territoire via un référendum d’autodétermination tandis que le Maroc propose une autonomie sous sa souveraineté, refusant toute indépendance.
  •    
  • Ennaharonline
  •  

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!