Economie

710 000 emplois créés par l’ANSEJ

Plus plus de 710.000 emplois ont été générés par plus 292.000 micro-entreprises créées depuis 1996 par les jeunes promoteurs dans le cadre de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ), a-t-on appris auprès de cette agence. "Au totale 292.186 micro-entreprises ont été créées depuis la création de l’ANSEJ en 1996 à ce jour, par les jeunes promoteurs dans le cadre de ce dispositif. Elles ont généré 710.788 emplois à l’échelle nationale", a indiqué à l’APS, le directeur général de cette agence, Mourad Zemali. Le même responsable a ajouté que ce bilan relève le nombre d’emplois déclaré au démarrage de la micro-entreprise, précisant qu"’en réalité ce nombre d’emploi est largement plus important". Parmi le nombre global de micro-entreprises créés durant la même période, 87.766 activent dans les services, 32.933 autres dans le secteur de l’agriculture, 21.729 dans le bâtiment et les travaux publics(BTP) et 13.707 dans l’industrie. "Chaque année le nombre de micro-entreprises créées évolue dans des secteurs porteurs, notamment, le secteur de l’agriculture, de l’industrie et le BTP", a estimé M. Zemali. Pour l’année 2013, l’ANSEJ a enregistré la création de 43.039 micro-entreprises qui ont généré 96.233 emplois, a-t-il dit. Le montant global des prêts non rémunérés (PNR) de l’ANSEJ octroyés en 2013 aux postulants aux crédits pour la création des 43.039 micro-entreprises a été évalué à 46 milliards de dinars qui vient s’ajouter aux crédits bancaires. 82.907 dossiers de projets de création d’activités de jeunes promoteurs ont été validés en 2013 par les comités de sélection et de validation (CSV) dans le cadre de ce dispositif, dont 12.976 dans le secteur de l’agriculture et 4.011 dans le BTP. Zemali a relevé que 64% des micro-entreprises ayant bénéficié d’un crédit bancaire ont remboursé leurs crédits et que seulement 4,29 % de l’ensemble des micro-entreprises créés ont échoué pour diverses raisons. Il est à rappeler que le jeune promoteur adhère, à l’issue de l’acceptation de son dossier, au Fonds de caution mutuelle et de garantie (FCMG) de l’ANSEJ, dont le rôle est de "garantir le remboursement du prêt bancaire".

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *