En direct

8 mai 1945, fin tragique d'une marche pacifique

La marche pacifique engagée dans la matinée du 8 mai 1945 près de la mosquée de la gare de Sétif s’était achevée par l’assassinat de milliers de civils algériens par la France coloniale dans cette partie du pays et dans d’autres.

  Croyant que la répression de la marche permettra l’éradication du mouvement national, l’occupant français abattra sauvagement plus de 45.000 personnes à travers plusieurs régions de l’Algérie, notamment à Sétif, Guelma et Kherrata. Cependant, ce génocide qui a mis la France coloniale à nu, traça le chemin vers novembre 1954, révèle des études historiques.

   Le président de la Fondation du 8 mai 1945, Abdelhamid Selakdji, a indiqué à l’APS, à l’occasion de la célébration du 71ème anniversaire des massacres du 8mai 1945, que la marche avait débuté à 8 h30 devant la mosquée de la gare à Sétif vers la stèle commémorative du soldat inconnu près de la mosquée Benbadis (actuellement).

   Elle se voulait une célébration de la fête de la victoire des alliés contre les nazis et un rappel à la France de la promesse qu’elle avait faite aux Algériens, appelés à combattre les nazis pour libérer la France : « Aidez-nous à libérer la France et vous aurez votre indépendance ».

Aps     

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close