En direct

80% des mines de l'ère coloniale détruites en Algérie par l'armée


     Plus de 80% des mines qui avaient été  posées par l’armée française le long des frontières est et ouest de l’Algérie  ont été détruites par l’armée algérienne, a indiqué lundi le président de  l’Association nationale algérienne des victimes des mines, Mohamed Djouadi.    "L’Armée nationale populaire (ANP) a détruit 9 millions de mines sur 11  millions d’unités que la France a reconnu avoir posées tout au long des  frontières est et ouest de l’Algérie", a déclaré M. Djouadi, cité par l’agence  de presse APS.    "L’opération de déminage se poursuit (…) les mines (sont) localisées avec  précision sur les cartes (qui étaient) en possession de la France", a-t-il  ajouté.    L’Algérie a commencé à nettoyer en 1963 ses frontières de mines posées par  l’armée française durant la Guerre d’Algérie (1954-1962) qui a conduit à  l’indépendance.    La France a officiellement remis en 2007 à l’Algérie les plans des mines  posées le long des lignes "Challe" et "Morice" entre 1956 et 1959. La ligne  Challe avait été installée à l’est du pays, entre l’Algérie et la Tunisie, à  partir de juillet 1957.     Elle doublait la ligne Morice destinée à empêcher les infiltrations de  combattants de l’Armée de libération nationale (ALN) depuis le Maroc et la  Tunisie.
 
 
 
 Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!