Sports

95 journalistes tués dans 32 pays en 2008

  • Mais cette baisse est contrebalancée par une détérioration "très inquiétante" dans certaines régions comme le Mexique, le Pakistan, l’Inde, la Thaïlande, la Russie ou encore les Philippines, déplore la PEC qui milite pour une meilleure protection des journalistes dans les zones de conflits.
  •  
  • Pour la 6e année consécutive, l’Irak est resté en 2008 le pays le plus dangereux au monde malgré une baisse de 70% du nombre de tués par rapport à 2007 (50 tués). Cette baisse est due selon la PEC à "l’amélioration relative de la sécurité dans le pays".
  •  
  • Depuis le début de la guerre en Irak en 2003, l’ONG recense "au moins 265 journalistes" tués dans le pays.
  • "Malheureusement, la situation s’est détériorée dans d’autres pays, une évolution très inquiétante", a souligné le secrétaire général de la PEC Blaise Lempen.
  • Ainsi le Mexique, où la "vague criminelle" s’est aggravée avec la mort de 9 journalistes en 2008 (contre 3 en 2007), se place au deuxième rang des pays les plus dangereux.
  •  
  • Au Pakistan, la détérioration est "très nette" dans les zones tribales proches de la frontière avec l’Afghanistan. Avec 8 journalistes tués en 2008 (contre 5 l’an dernier), le pays figure au 3e rang.
  • Suivent l’Inde (7 tués, contre 2 en 2007), les Philippines (6 tués contre 4 en 2007), la Géorgie (5 tués) et la Russie (4 tués, contre 1 en 2007).
  • Le rapport note qu’outre les assassinats, "de très nombreux enlèvements de journalistes ont eu lieu en Afghanistan, en Somalie, en République démocratique du Congo, en Irak, à Gaza et au Mexique.
  • Dans son rapport 2008, la PEC s’est félicitée que "des Etats aient accepté de créer un groupe de travail informel à Genève" sur un avant-projet de convention internationale sur la protection des journalistes dans les zones de conflit et de violences.
  • La PEC regroupe 35 associations et syndicats d’une centaine de pays.
  •    
  • Ennahar/ AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *