Sports

Abboud accuse Chadli et Samraoui

  • L’officier Hicham Abboud, témoin principal dans l’affaire de l’assassinat, a déclaré hier de Paris, lors d’une communication avec « Ennahar » qu’il a catégoriquement nier l’existence d’une relation entre le diplomate algérien Mohammed Ziane Hasseni et l’accusé principal de l’assassinat, le nommé R. Hassani. Et d’ajouter qu’il s’est présenté hier devant le juge d’instruction chargé du dossier de l’assassinat de Mecili, et qu’il avait fait sa déposition dans l’affaire alors que l’officier en fuite Mohamed Samraoui était absent, justifiant ceci par le mandat d’arrêt international qui ne lui permettait pas de se déplacer de peur d’être arrêté. Dans ce sens, Abboud a déclaré que « Samraoui n’a pas le courage de me confronter parce qu’il accuse un innocent. Ensuite, il a peur d’être poursuivit car il est lui-même impliqué dans cette affaire ». Et d’ajouter que « Samraoui aurait du venir témoigner et prouver son courage qu’il montrait lorsqu’il accusait l’innocent Hasseni. Abboud accuse Samraoui d’être impliqué dans l’affaire de l’assassinat et déclare que celui-ci voulait coller l’accusation au diplomate Hasseni. Il déclare aussi avoir préciser au juge sa connaissance  du diplomate Hasseni et ce, depuis qu’il était en Algérie, o il occupait le poste de conseiller au Ministère de l’habitat. Il précisa aussi que ce dernier était un homme intègre et n’avait aucun rapport avec l’affaire de l’assassinat.
  • Abboud ajoute aussi qu’il n’avait pas rencontré le diplomate chez le juge d’instruction mais qu’on lui avait fait voir d’anciennes photos de ce dernier et d’autres nouvelles photos et qu’il l’avait reconnu. « J’ai pu reconnaître Hasseni sur les photo et j’ai précisé aussi qu’il n’avait aucune relation ni de prêt ni de loin avec l’affaire de l’assassinat » et d’ajouter que les principaux commanditaires de l’assassinat «étaient l’ancien président de la République Chadli Ben Djedid et l’officier en fuite Mohamed Samraoui et aussi le nommé R. Hassani en plus de hauts responsables de l’Etat.
  • Dalila Belkheir

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *