Le Billet

Abdelmadjid Tebboune. Retour sur une première sortie officielle

Algérie – Plus accessible, moins de protocoles, le Président de la République nouvellement élu a-t-il voulu envoyer un message subliminal ?

Accompagné du Premier ministre par intérim Sabri Boukadoum et du ministre du Commerce Said Djellab, le Président de la République Abdelmadjid Tebboune a brisé la tradition dès sa première sortie officielle qu’il a voulue entamer depuis la Foire de la production nationale qui se tient à la Safex.

D’emblée, le nouveau Président algérien adopte une posture décontractée en se désencombrant des protocoles futiles et en se mettant, tout au long de la visite, à la disposition de la presse, des caméras et des exposants. Devant une rue en pleine effervescence, Abdelmadjid Tebboune a tout intérêt à brandir la carte de la modestie.

Quoiqu’il n’ait pas fait de déclaration directement à la presse, le Président de la République a sillonné les différents pavillons de la Foire et a discuté avec plusieurs producteurs. Il en a d’ailleurs profité pour faire quelques déclarations annonciatrices de grands changements, notamment en matière de réforme des importations et du développement de la production nationale qu’il faudra désormais orienter vers l’exportation.

Le nouveau Président algérien s’est même permis un clin d’œil envers le simple citoyen, en abordant le sujet du prix de la pomme de terre qui ne devrait pas, selon lui, dépasser les 60 dinars. Tout en arborant la posture « d’enfant du peuple », M. Tebboune n’a communiqué qu’en arabe dialectal algérien, en glissant, de temps à autres, quelques phrases en langue française.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close