En directAlgérie

Abdelmalek Sellal affirme que le bilan du 4e mandat est meilleur que le troisième

Algérie – Il entame la précampagne. Après les travailleurs, Abdelmalek Sellal, directeur de campagne du candidat Bouteflika, a rencontré ce samedi 16 février Mohamed Alioui, secrétaire général de l’Union national des paysans algériens (UNPA).

D’emblée, Abdelmalek Sellal a fait l’éloge du bilan du président de Bouteflika depuis sa prise de pouvoir en dépit des circonstances. Un bilan que certains tendent à oublier, se désole-t-il. « Beaucoup de personnes oublient que l’entité algérienne était fortement menacée en 1999 », souligne-il.

Le succès du quatrième mandat

Pour l’ancien Premier ministre, il n’y a aucune matière au doute : les chiffres témoignent de l’ampleur des réalisations. « Beaucoup de choses ont été réalisées », affirme-t-il.

Promettant de les révéler lors de la campagne électorale, Abdelmalek Sellal a répondu aux détracteurs du quatrième mandat, assurant que le bilan de ce dernier est bien meilleur que son précédent.

« Certains disent que le président était malade et ne suivait pas ce qu’il se passait. La réalité des chiffres est la. De 2014 à 2018, le bilan est meilleur que le quinquennat précédent », avance-t-il. Et d’ajouter, « Le président a ses hommes forts ».

Une économie résistante

S’agissant de la situation économique du pays, le directeur de campagne du président Bouteflika s’est montré rassurant. D’après lui, la crise que connais l’Algérie depuis la chute des prix du pétrole « n’est pas étouffante » comme veulent le faire croire certains prétendants. « Les chiffres (des réalisations) sont têtus », se vante-t-il.

Enfin, Abdelmalek Sellal a expliqué le président Bouteflika est porteur d’un projet pour l’édification du pays dans tous les domaines. Ce projet sera discuté, en cas de victoire, lors de la conférence nationale prévue.

« Hormis les constantes, qui sont l’islam, la langue arabe et Tamazight, tout sera sujet à discussion lors de la conférence », fait-il savoir.

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. Oui. Et le bilan du cinquième sera meilleur que celui du quatrième. Et le bilan du sixième mandat sera bien entendu meilleur que celui du cinquième. Logique. J’espère seulement qu’au bout il restera quelques algériens vieux et impotents pour le leur présenter ce bilan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close