En direct

Abdelmalek Sellal : l’Etat ne financera plus le déficit financier de la CNR

 L’Etat ne financera plus le déficit financier de la Caisse nationale des retraites (CNR). Désormais, la caisse devra compter sur les cotisations, a indiqué mercredi, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal en marge de l’ouverture du 21e Salon international du livre d’Alger (SILA).

 Le projet de lois sur la retraire contribuera à rééquilibrer les finances de la CNR. « Un retour la normal », ajoutera t-il.  

 Le Premier ministre dira que c’est tout à fait logique de voir les autorités concernées proposer un projet de loi en la matière. Il a rappelé que durant les années 1990, il y avait une demande pressante du FMI pour réduire les années de travail pour la création de nouveaux postes d’emploi. Aujourd’hui la situation a changé d’autant que la Caisse nationale des retraites accuse un déficit pour la troisième année consécutive et elle bénéficie d’une aide à chaque fois.

 Soulignant qu’il «est impossible de continuer dans cette optique» le Premier ministre a insisté sur l’importance de préserver l’équilibre de la CNR,  relevant que «que les chiffres liés aux transferts sociaux en Algérie sont parmi les plus importants dans le monde».

 A une question sur  le message qu’il veut transmettre aux syndicats concernant le dossier de la retraite, M. Sellal dira ” nous n’avons aucun problème avec les syndicats” ajoutant qu “il est impossible de discuter avec tous les syndicats, mais uniquement avec les plus représentatifs”.

«En cas d’adoption du projet de loi relatif à la retraite, il y aura un débat dans chaque secteur entre le ministère et les syndicats sur les modalités de son application d’autant qu’il existe des métiers pénibles où on ne peut pas demander au travailleur d’aller jusqu’à 60 ans». « Les portes du dialogue restent ouvertes», a-t-il affirmé.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!