En directAlgérie

Abderrachid Tabi : « El Mendjel » à la Cour suprême ! Bio-express…

Algérie – « El Mendjel » (la faucille). C’est le surnom que donnent certains manifestants au tout nouveau premier président de la cour suprême qui vient de prendre officiellement ses fonctions, ce samedi 15 juin.

Un sobriquet qui risque de lui coller à la peau, si on considère qu’outre les deux ex-premiers ministres (Ouyahia et Sellal), d’autres poids lourds de l’effectif de l’ancien président devraient marcher sur leurs pas en direction de la prison d’El Harrach.

Qui est Maître Abderrachid Tabi ? 

Avant sa nomination à la tête de la plus haute instance judiciaire du pays, Abderrachid Tabi a occupé pendant presque deux ans, le poste d’avocat général auprès de la Cour Suprême.

Il y a 20 ans déjà, il a occupé le poste de chef de cabinet à l’APN. Avant cela, il a été nommé en tant que chef de cabinet du ministre de la Justice puis, au même poste ministère des Moudjahidine.

Auparavant, Abderrachid Tabi a exercé en tant que secrétaire général auprès des cours de justice d’Oum El-Bouaghi et de celle Bouira.

Au cours des dernières années, il a occupé plusieurs postes en tant que juge ou procureur. Il a été nommé, notamment, au poste de procureur de la République auprès des tribunaux de Cheraga et d’El Harrach et juge d’application des peines à Tizi Ouzou.

Vu lors des manifestations du vendredi 14 juin

(A Monsieur le président de la Cour suprême, Monsieur Abderrachid Tabi. Le peuple vous soutient et vous remercie de vos décisions contre la « Bande ».)

Tags

Articles en lien

4 Comments

  1. Tout ce qu’on demande a ce juge c’est d’appliquer la loi pas plus de voir des supporters dans la rue comme notre médecin. généraliste qui payait des dames pour lui faire de la publicité de specialiste genycologue a travers les hammams de la ville

  2. monsieur le Président de la Cour Suprème de la République Algérienne Démocratique et Populaire, votre honorabilité contribuera certainement pour que vive le Peuple Algérien dans la Paix et la Prospérité. que Dieu le Tout Puissant vous vienne en aide.

  3. tout ces anciens hauts responsables de l’état et dignataires de l’état corrompus, seront remplacés par les intellectuels futurs corrompus, il y a qu’une seule solution pour éradiquer ce fléau de la corruption qui gangrène les institutions de la république, un général président dirige le pays par ordonnance un pouvoir sans partage d’une main de fer pour mettre le pays sur les rails, sinon ca recommence, il faut abolir le multipartisme c’est une espèce de malédiction qui empêche le destin de l’algérie de se réaliser, pour sortir le pays de l’anarchie, c’est la dictature militaire pure et dure, tout le monde au travail, tout le monde au pas.
    nous n’avons pas besoins ces voyous pseudos opposants politiques assoiffés de pouvoir engraisser sur le dos des pauvres malheureux
    le multipartisme n’a enfanter que des traîtres, des corrompus escrocs hommes d’affaires véreux, anciens ministres voyous, pseudos démocrates criminels, laïcs mécréants ennemis de Dieu…..
    vive la dictature militaire sur le modèle sud américain des années 1960/1980, opération Condor de l’Amérique du Sud ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close