Economie

Abdeslam Bouchouareb : la règle 51/49 ne sera pas remise en question

   "Je n’ai jamais évoqué la possibilité de renoncer à cette règle", a insisté le ministre qui s’exprimait en marge de la signature d’un contrat entre Algerian-Qatar-steel et un bureau d’engineering espagnol.

   "Tant que les raisons qui l’ont dictée subsistent, nous ne reviendrons pas sur cette règle", a-t-il dit.

   Concernant l’amendement de la loi sur l’investissement, un groupe de travail mixte a été installé en vue d’examiner ce dossier et de nouvelles mesures administratives seront annoncées la semaine prochaine, a encore fait savoir M. Bouchouareb.

   Le groupe de travail arrivera à une conclusion d’ici la prochaine rentrée sociale, date de la tenue de la conférence nationale économique et sociale.

   Sur un autre plan, le ministre a insisté sur la nécessité de se préparer dès à présent, à l’entrée en vigueur de l’accord d’association avec l’UE en 2020, à travers la protection de l’économie nationale et le développement des secteurs stratégiques en vue d’asseoir une base économique solide.

   Concernant l’exploitation du gisement de fer de Ghar Djebilet (Tindouf), M. Bouchouareb a annoncé la réunion la semaine prochaine de la commission en charge de ce dossier, indiquant que la mise en exploitation de ce gisement figurait parmi les priorités du gouvernement. APS

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!