En directAlgérie

Académie de la langue amazighe: couronnement du processus de l’officialisation de Tamazight

Algérie-La création de l’Académie algérienne de la langue amazighe, dont le projet de loi organique a été adopté mardi par le Conseil des ministres, vient couronner le long processus de l’officialisation de cette langue, élevée au rang de langue nationale et officielle par la Constitution de 2016, laquelle prévoit la création de cette instance placée auprès du Président de la République.

La Constitution amendée de 2016 stipule dans son article 4 que Tamazight est également langue nationale et officielle et que l’Etat œuvre à sa promotion et à son développement dans toutes ses variétés linguistiques en usage sur le territoire national. Il est ainsi prévu, dans le cadre de la promotion de cette langue, la création d`une Académie algérienne de la langue Amazighe.

Le communiqué du Conseil des ministres, présidé par le chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika, explique que le projet de loi organique définit les missions, la composition, l’organisation et le fonctionnement de cette Académie, chargée notamment de recueillir le corpus national de la langue amazighe dans toutes ses variétés linguistiques, d’établir la normalisation de la langue amazighe à tous les niveaux de description et d’analyse linguistique, et d’élaborer un dictionnaire référentiel de la langue amazighe.

La composition de l’Académie est fixée à 50 membres au plus, choisis parmi les experts et compétences avérés dans les domaines des sciences du langage et en rapport avec la langue amazighe et les sciences connexes, selon le communiqué du Conseil des ministres, précisant que l’Académie disposera d’un Conseil, d’un Président, d’un Bureau et de Commissions spécialisées.

Se félicitant de la présentation de ce projet de loi dans les délais impartis, le Président Bouteflika a déclaré que l’adoption de ce texte par le Parlement couronnera le processus de réappropriation de Tamazight par toute l’Algérie comme l’un des facteurs de consolidation de l’unité de son peuple.

« Langue nationale et officielle, Tamazight, que l’Etat œuvrera à promouvoir comme en dispose la Constitution, a désormais besoin de l’apport des compétences nationales dans ce domaine, pour développer, au sein de l’Académie, les instruments et les règles à même d’accroître l’usage et le rayonnement de cette langue, partie indissociable de notre identité nationale », a ajouté le président de la République.

Depuis la création du Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA), le 27 mai 1995, l’enseignement de la langue amazighe a connu des avancées indéniables, ce qui a abouti à la création de l’Académie qui s’inscrit dans le prolongement de la promotion et du développement de cette langue.

La création de cette Académie demeure aussi un acquis pour Tamazight, dont l’enseignement au niveau national est assuré actuellement dans 38 wilayas, ce qui permet de veiller à la sauvegarde de Tamazight en tant que langue, culture et patrimoine à travers des procédés scientifiques à même de garantir son essor et impulser son utilisation dans les domaines de la création scientifique, littéraire et médiatique et à assurer sa généralisation à tous les Algériens.

Selon des données du ministère de l’Education nationale, l’enseignement de tamazight est passé de 11 wilayas en 2014 à 38 durant l’année scolaire 2017-2018, qui a vu le nombre d’élèves étudiant la langue amazighe  augmenter à près de 350.000, encadrés par 2.757 enseignants.

Quelque 300 enseignants supplémentaires de la langue amazighe seront recrutés pour l’année 2018-2019, selon le ministère qui se fixe comme objectif la généralisation de son enseignement aux 48 wilayas du pays.

A cela s’ajoute un autre acquis en 2018, à savoir l’intégration de Yennayer, jour du nouvel an amazigh, dans le calendrier des fêtes nationales.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close