En direct

Accident du train Alger-Thénea: le conducteur roulait trop vite (commission d’enquête)

Les premières lectures et analyses des enregistreurs des données de circulation (boites noires) du train montrent que l’accident serait du à une "erreur humaine", indique jeudi la commission d’enquête ministérielle dans son rapport préliminaire, cité par l’APS.

Selon les premières constations de l’enquête, "il semblerait et suite aux premières lectures et analyses des enregistreurs des données de circulation du train (boites noires), que le déraillement était causé par la vitesse élevée du train au moment de son engagement sur la voie déviée, qui a été enregistrée à 108 km/h alors que la vitesse requise sur une voie déviée est limitée à 30km/h", précise le rapport.

La commission d’enquête a également relevé que "la voie ferrée et les installations de sécurité étaient en bon état de fonctionnement" et la "visibilité des signaux était bonne".

"Ces constations ont amené la commission d’enquête à émettre la supposition que l’accident est du à une erreur humaine", a expliqué la même source. "Cette erreur serait due à une mauvaise interprétation de la signalisation par le conducteur du train ou bien une non observation des instructions mises en place au niveau du poste d’aiguillage, relatives à l’arrêt obligatoire s’agissant d’une voie déviée ou éventuellement à la conjugaison de ces deux probabilités", ajoute le rapport préliminaire de la commission d’enquête ministérielle.

"L’enquête en cours devra déterminer les causes et responsabilités de l’accident", a conclu la même source. Un train en partance de la gare ferroviaire d’Agha (Alger) à destination de Thénia (Boumerdes) a déraillé mercredi à 8h10 à 150 mètres de la gare d’Hussein Dey faisant un mort (une femme de 55 ans) et des dizaines de blessés parmi les passagers.

 

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *