En direct

Accusé d'espionnage en Irak : Un psychologue algérien condamné à 4 ans

  •    Noureddine Benziane, psychologue, expert en matière de lutte antiterroriste poursuivi pour "collaboration avec un Etat étranger au préjudice de l’intérêt national", s’était rendu à une date non précisée à Mossoul (365 km au nord de Bagdad) où il eut l’occasion de rencontrer des kamikazes de diverses nationalités dans leur campement.
  •    Il a avoué avoir appris qu’ils étaient chargés de commettre des attentats suicide hors d’Irak, sans en référer aux autorités, selon l’accusation. 
  •    Dirigeant une délégation internationale de psychologues chargés de la prise en charge d’enfants irakiens, il avait également rencontré dans une caserne britannique à Bassorah (50 km au sud de Bagdad) cinq ressortissants russes qui y étaient détenus et qui lui auraient demandé de les aider en informant leurs proches.
  •    Sans prévenir les autorités algériennes, il s’était rendu à son retour dans son pays à l’ambassade russe pour fait part de ses informations sur ses ressortissants mais en demandant un million d’euros, ajoute la même source.
  •    Il a aussi reconnu, rapporte encore l’APS, avoir écrit aux ambassades du  Canada, de France, d’Espagne, de Grande-Bretagne et du Qatar à Alger pour leur faire part d’informations, recueillies dans des camps d’entraînement en Irak, sur des attentats suicide planifiés par des groupes terroristes armés pouvant les cibler.
  •    Il avait été arrêté à la sortie de l’ambassade du Qatar, seul pays à avoir répondu à son message, a-t-il dit devant la cour, selon l’APS.
  •    L’accusation avait réclamé 20 ans de prison.
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *