En directAlgérie

Aéroport d’Oran : Une société française mise en demeure [Document]

Algérie – L’Etablissement de gestion des services aéroportuaires (EGSA) d’Oran a mis en demeure une société française pour « retard flagrant » dans le respect de ses engagements.

Pour un montant de près de 20 milliards de centimes, soit 1,59 million d’euros, la société française basée en Dordogne, EDGE – Airport France, devait installer et mettre en service des équipements spécifiques aéroportuaires pour le traitement des passagers à l’aéroport d’Oran Ahmed Ben Bella.

Dans une mise en demeure publiée dans l’édition de ce mercredi du quotidien arabophone « El-Khabar », l’EGSA donne un délai de 72 heures à la société française pour respecter ses engagements, faute de quoi elle engagera des procédures sévères à son encontre.

Contacté par nos soins, le Président d’EDGE – Airport France, M. Eric Desmaret, refuse de communiquer sur cette affaire.

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. Dans un contrat de fourniture d equipements et de services..il est precise un delai de realisation ferme..et des penalites de retard applicables au co contractant..ici les francais..en cas de situation grave refus du cocontractant il est toujours precise que seul le tribunal d alger est competent..pas les tribunaux francais..evidemment…le contrat pourrait etre resilie aux torts de l une drs 2 parties et dans les modalites arretees par le tribunal commercial..une question se pose..pourquoi avoir chousi in partenaire francais..alors que d autrz pays sont plus competents et surement moins chers que les francais..italie..espagne..belgique..pays bas..russie..angleterre…!!!!!!!!!!????????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close