En direct

Affaire Khoualed : "Nous solliciterons la liberté conditionnelle ou la grâce royale"


Le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’Homme (CNCPPDH), M. Farouk Ksentini, a annoncé, mercredi à Blida, que son instance sollicitera "la liberté conditionnelle ou la grâce royale" au profit du jeune athlète algérien Khoualed Islam, actuellement détenu au Maroc."Si le jugement est définitif et que le père du jeune Islam n’introduit pas un recours après 3 mois révolus, nous solliciterons la liberté conditionnelle, conformément aux dispositions fixées par la loi marocaine en la matière", a indiqué M. Ksentini à l’APS, en marge de la visite du groupe parlementaire d’amitié algéro-français au groupe alimentaire "Sim".Il a ajouté qu’en cas de refus de la liberté conditionnelle, il est "possible d’introduire, avec l’accord du père d’Islam, une demande de grâce royale", considérée, selon M. Ksentini, comme "l’ultime recours sur lequel de grands espoirs sont fondés pour être agrée."La Cour d’appel d’Agadir (Maroc) a confirmé en appel la peine d’un an de prison ferme assortie d’une amende de 400.000 Dirhams, prononcée en première instance.Détenu depuis le 11 février, le jeune rameur Khoualed (15 ans) qui prenait part à un entraînement à Agadir avec l’équipe nationale de voile, est accusé d’"atteinte à la pudeur contre un mineur".

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close