En direct

Affaire Sophie Scharbook: Paris réclame que l'enfant soit rendue à son père

  •    « Tant par les actes d’état-civil dont dispose Jacques Scharbook que par les décisions judiciaires rendues en Algérie, il résulte que Sophie Scharbook est la fille de Jacques Scharbook », a souligné le porte-parole adjoint du Quai d’Orsay, Frédéric Desagneaux, interrogé sur une information de presse en Algérie assurant que ce dernier n’est pas le père de la fillette. 
  •  
  •    « La Cour suprême algérienne a, dès le 13 février 2008, confirmé que la garde de l’enfant devait revenir à Jacques Scharbook. Nous continuons de demander la stricte application de cette décision de la justice algérienne, dans les meilleurs délais », a ajouté le porte-parole, en insistant sur un rétablissement des droits de Jacques Scharbook à l’égard de son enfant, dans l’intérêt supérieur de la petite Sophie ».
  •  
  •    Un quotidien algérien avait affirmé récemment que des tests ADN montraient que M. Sharbook n’était pas le père de Sophie et qu’elle était Algérienne et non Française comme il l’affirme.
  •  
  •    Début mars, Jacques Scharbook avait indiqué à l’AFP en avoir appelé au président français Nicolas Sarkozy pour retrouver sa fille, disparue en 2005 lors des obsèques de sa femme décédée dans un accident de voiture. Depuis, il a obtenu d’un tribunal algérien la restitution de l’enfant, un jugement confirmé en appel puis par la Cour suprême d’Alger en février 2008.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!