Monde

Afghanistan: Ryad appelle les talibans à déposer les armes

 Un responsable saoudien a appelé samedi les  talibans à déposer les armes et à rompre avec Al-Qaïda pour une éventuelle  médiation de Ryad entre la milice afghane et le gouvernement de Kaboul."L’Arabie saoudite a conditionné une médiation entre les talibans et le  gouvernement (du président Hamid) Karzaï à ce que les talibans déposent les  armes, s’engagent dans un processus politique et se désolidarisent d’Al-Qaïda", a déclaré à l’AFP le responsable qui a requis l’anonymat.   "Ce sont nos trois conditions pour une médiation. Elles n’ont pas changé  depuis trois ans", a-t-il ajouté.   En 2008, les autorités saoudiennes avaient indiqué avoir parrainé un début  de négociations entre Kaboul et les talibans et qu’elles étaient disposées à  parrainer d’autres rencontres si les talibans renonçaient à la violence.   Jeudi, les talibans ont démenti discuter avec le gouvernement afghan en vue  de négociations de paix. Le 1er février, ils avaient nié vouloir négocier avec le gouvernement  afghan en Arabie saoudite, contrairement à ce qu’un membre de leur conseil  dirigeant et un diplomate de l’ambassade afghane à Ryad avaient affirmé à l’AFP.   Les talibans, chassés du pouvoir à la fin 2001 par une coalition menée par  les Etats-Unis, poursuivent depuis dix ans une guérilla contre le gouvernement  de Kaboul et ses alliés de l’Otan toujours déployés dans le pays. Début janvier, ils ont fait un premier pas vers un éventuel processus de  paix en se disant prêts à ouvrir un bureau au Qatar pour discuter avec les  Etats-Unis. Sans mentionner le gouvernement afghan qu’ils considèrent comme une "marionnette" des Américains et ne reconnaissent pas.  Le gouvernement afghan a donné son accord à l’installation de cette  représentation hors d’Afghanistan, tout en ne cachant pas sa crainte d’être mis  à l’écart des négociations.  Washington, engagé dans le délicat processus de retrait de ses troupes  combattantes d’Afghanistan d’ici à fin 2014, a à plusieurs reprises rassuré les  autorités afghanes quant à leur présence dans ces discussions.

 

 

Algérie- ennaharonline

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close