En directAlgérie

Gaïd Salah tance « les relais médiatiques » et les « porte-voix à travers les réseaux sociaux »

Monsieur le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, Vice-Ministre de la Défense Nationale, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire entame son deuxième jour de visite à la 5e Région Militaire à Constantine.

Ahmed Gaïd Salah a dénoncé une « horde égarée qui veut imposer sa vision altérée à la majorité du peuple algérien, en employant ses relais médiatiques à l’intérieur et à l’extérieur du pays et en mobilisant des porte-voix à travers les réseaux sociaux », ainsi que « l’utilisation pernicieuse des marches populaires et estudiantines en veillant à se mettre à la tête de ces marches et à brandir des slogans creux de manière répétée, servant leur vision aberrante et leurs objectifs. »

Dans son discours, le chef d’état major de l’ANP, vice ministre de la défense nationale, a fait part de sa certitude quant au déroulement des élections présidentielles dans « les délais impartis ».

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. Ce que dit Gaid Salah et l’éditorial d’El-djeich, c’est le monde à l’envers. Ces paroles doivent être adressées aux dirigeants qui emploie tous les moyens pour imposer le sauvetage du regime et non au peuple pacifique qui est au 7ème mois de sa révolution.
    Je conseille aux gouvernants de revoir leur stratégie et de se mettre dans la tête que le peuple a atteint le degré zéro de confiance envers eux. S’il y a un gramme de sincérité en eux, ils doivent d’abord rétablir la confiance, car leur comportement dictatorial est pire que sous bouteflika. Toutes leurs mesures répressive ont joué contre eux, aujourd’hui; même si leur intention est bonne le peuple ne retient que leurs menaces et tentation d’imposer leur vision en usant et abusant des moyens de l’Etat, comme dans les années de plomb. A part ceux qui ont profité du régime des issaba, il n’y a pas un seul algérien qui ne veut pas du bien pour son pays et une république digne de nos martyrs. Pour arriver à cet idéal, il faut écouter le peuple et associer toutes les sensibilités et non pas fabriquer des commissions aux ordres et imposer sa vision et pour associer tout le monde au dialogue, encore une fois, il faut rétablir la confiance et ouvrir le champ politique et médiatique. HASBOUNA ALLAH WA NI3MA AL WAKIL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close