AlgérieSociété

Aïd el Fitr : plus de 4000 commerçants mobilisés pour la permanence à Alger

Algérie-Quatre mille cent cinq (4.105) commerçants ont été mobilisés pour assurer la permanence durant les deux jours de l’Aïd El Fitr, et 197 agents de contrôle ont été réquisitionnés pour veiller à l’application effective et au respect de la permanence au niveau de la wilaya d’Alger, a indiqué mercredi un responsable à la direction du Commerce de la wilaya d’Alger.

Lors d’une conférence de presse, organisée au siège de l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), en présence de son président Hadj Tahar Boulenouar, M. Dahar Ayachi a fait savoir que le nombre de boulangeries activant au niveau de la wilaya d’Alger s’élevait à 646 boulangeries, dont 475 ont été mobilisées pour assurer la permanence durant les deux jours de l’Aïd El Fitr.

Concernant les commerces d’alimentation générale et de fruits et légumes, 1794 sur un total de 3.501 commerçants ont été réquisitionnés pour assurer la permanence, a-t-il ajouté.

Quant aux autres prestations de service, à l’image des restaurants et des cafétérias, la réquisition concernera 1.822 commerces sur un total de 3.500. Outre la mobilisation d’un nombre considérable de stations d’essence.

Afin d’assurer la permanence au niveau de la Capitale, 9 laiteries sur un total de 10 et 5 minoteries sur un total de 9 ont été mobilisés pour les deux jour de l’Aïd.

M. Dahar a évoqué, à ce propos, la possibilité pour le citoyen de déposer plainte ou de signaler tout dépassement ou non respect du programme de permanence via le numéro vert de la Direction et qui entrainera une intervention immédiate, a-t-il assuré.

Concernant les mesures coercitives, en cas de non respect du programme de permanence, le représentant de la direction du Commerce de la wilaya d’Alger a fait état d’amende pouvant aller de 30.000 à 100.000 DA, en plus du risque de fermeture pour un mois au minimum, expliquant que cette sanction peut doubler en cas de récidive.

De son côté, le représentant de la Fédération nationale des boulangers (FNB) a affirmé que la quantité de pain qui sera produite par les boulangeries concernées par le programme de la permanence pourrait être triplé les jours d l’Aïd.

 

Baisse des prix des produits de large consommation durant la deuxième quinzaine du Ramadhan

 

De son coté M. Hadj Tahar Boulenouar a estimé que la moyenne des prix, durant le Ramadhan de cette année, était inférieure à celle de l’année dernière, soulignant la baisse notable des prix des produits de large consommation au début de la deuxième quinzaine de ce mois par rapport aux deux premières semaines.

Les prix ont baissé de 30 à 40 dinars au kilogramme par rapport à la première semaine, a-t-il indiqué  précisant que la mise en place des marchés de proximité provisoires pour ce mois, a contribué à la maitrise des prix et à garantir l’approvisionnement continu en légumes et fruits.

Par ailleurs, il a expliqué que quelque 400 communes n’ont pas respecté l’instruction de mise en place de marchés de proximité provisoire, ce qui a créé une pression sur les prix.

Concernant l’évaluation de la première quinzaine du Ramadhan, M. Booulanouar a fait état de la commercialisation de 500.000 à 600.000 tonnes de fruits et légumes et de près de 50.000 tonnes de viandes.

Pour ce qui est de la permanence des deux jours de l’Aïd, M. Boulanouar a mis en avant l’impératif pour toutes les communes d’afficher, 5 jours avant, les listes des commerçants concernés par la permanence.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close