Monde

Aide et carburant livrés dans quatre villes syriennes

De la nourriture, des médicaments et du carburant ont été livrés lundi dans quatre villes syriennes assiégées, ont indiqué mardi des responsables humanitaires.

  La ville rebelle de Zabadani, proche de la frontière libanaise et encerclée par des troupes prorégime, a reçu de la nourriture et des médicaments alors que, simultanément, les deux localités chiites de Foua et Kafraya (nord-ouest) et celle rebelle de Madaya, près de Damas, recevaient du carburant, selon un communiqué conjoint de responsables de l’Onu, du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et du Croissant-Rouge syrien (SARC).

  Contrairement à Zabadani, des convois humanitaires étaient parvenus à entrer à deux reprises la semaine dernière à Foua, Kafraya et Madaya.
Selon le communiqué, des responsables humanitaires n’ont pas pu rentrer à Foua et Kafraya pour évaluer leurs besoins en aide car « des groupes armés leur ont fait savoir qu’il leur fallait plus de temps pour finaliser les arrangements de sécurité dans les zones sous leur contrôle ».

  Quelque 42.000 civils se trouveraient piégés dans Madaya, soumise depuis six mois à un siège implacable de la part des forces du régime. Des habitants sont morts de faim et d’autres souffrent de malnutrition sévère, selon les organisations humanitaires.
La situation serait un peu moins dramatique à Foua et Kafraya, où vivraient 20.000 civils et où le régime a pu larguer du ravitaillement par hélicoptère, et à Zabadani, où demeurent moins de 1.000 civils.

  Ces quatre localités ont fait l’objet en septembre d’un accord de cessez-le-feu permettant l’entrée d’aide humanitaire. Une première livraison a eu lieu mais ensuite aucune aide substantielle n’est parvenue avant le 11 janvier, après la publication d’images montrant des enfants faméliques à Madaya. Selon l’Onu, 400.000 civils sont assiégés et affamés par les forces gouvernementales ou rebelles dans 15 endroits en Syrie. Le conflit en Syrie a fait plus de 260.000 morts depuis 2011 et contraint plus de onze millions de Syriens à fuir leur foyer.

Afp 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close