AlgérieSociété

Ain Temouchent : Pas content, il s’immole ! Cette étrange nouvelle façon de revendiquer…

Algérie – Les faits se sont produits à Ain Temouchent, hier mardi 16 juin, quand un jeune de 26 ans s’est immolé en plein centre de la nouvelle ville…

La raison : son oncle, squattant un trottoir pour vendre des légumes s’’est fait saisir sa balance par un agent de l’ordre.

Selon le quotidien El Khabar qui rapporte l’information, le jeune atteint de brûlures au troisième degré est dans un état grave au niveau de l’hôpital d’Oran.

Suite à ce drame, la même source indique que des milliers d’habitants ont manifesté durant la journée et ont organisé un sit-in devant le siège de la Police Judiciaire. Une enquête est ouverte.

L’Ecole et la culture ambiante, pointées du doigt…

Une bien étrange et surtout incompréhensible façon pour protester à laquelle recourent certains ces dernières années. Pour Madame Zahia. D, professeur dans un lycée du centre d’Alger : « les programmes scolaires et la culture sociale ambiante qui n’outillent pas suffisamment, qui ne forment pas à argumenter, qui castrent intellectuellement, sont en grande partie responsables de ce réflexe de dernier recours auquel ont recours certains pour s’exprimer et partant, pensent-ils, pour se faire entendre… »

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. Étrange pays. On manifeste lorsque que les agents de l’État ne font pas leur travail et également lorsqu’ils le font. On s’étonne que cet état prend ce qu’il ne lui appartient pas mais lorsque le chikour du coin le fait, c’est normal. Tous les trottoirs a Alger sont occupés par ces vendeurs obligeant femmes avec poussette de bébé, vieux et vieilles, écoliers a risquer leur vie en descendant de cet espace sécurisé. C’est nos parents et nos enfants et on manifeste parce qu’un policier a fait son travail, pour leur bien. L’école a bon dos. C’est aux parents des leur jeune âge d’inculquer a leurs enfants le respect du bien public, des personnes âgées, de la loi…c’est le prix à payer pour avoir un état de droit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close