En directAlgérie

Le PDG d’Air Algérie critique les autorités, parle d’une concurrence « féroce et agressive »

Après sa lettre polémique dans laquelle il a tiré la sonnette d’alarme sur les difficultés financières qui secouent la compagnie, le PDG d’Air Algérie, Bakhouche Alleche, a critiqué indirectement ce dimanche les autorités.

Intervenant sur Ennahar TV, Bakhouche Alleche estime que la « close communautaire » n’est pas respecté en Algérie. Il donne à cet effet l’exemple d’une compagnie espagnole Vueling Airlines, desservant Marseille-Alger, alors que cette ligne devait être exclusive aux compagnies algériennes et françaises.

Ainsi, Bakhouche Alleche fait état de 27 compagnies concurrentes, dont 7 sur les lignes entre l’Algérie et la France. Air Algérie fait ainsi face à « une concurrence féroce, agressive et massive ». « Certains parlent de la nécessité d’ouvrir l’espace aérien au privé, nous, nous considérons que c’est déjà ouvert », a-t-il argué.

Cependant, malgré la rude concurrence, le PDG d’Air Algérie affirme garder 50% des parts de marché sur ses lignes, ce qui montrerait, selon lui, que la compagnie est « performante ».

Lire aussi : [DOCUMENT] LES CONFIDENCES INQUIÉTANTES DU PDG D’AIR ALGÉRIE, UNE COMPAGNIE AU BORD DE LA FAILLITE

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close