SociétéAlgérie

Aïssa : Lire le Coran en étant pessimiste pousse au terrorisme

Algérie – C’est une déclaration qui risque de susciter plus d’un commentaire. Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a abordé aujourd’hui, lundi 1er octobre, la question du terrorisme radical, ses causes et les moyens de lutter contre.

Invité du Forum de la radio algérienne, Mohamed Aïssa a fait état de plusieurs raisons qui pourraient conduire au radicalisme et au terrorisme.

« Quand un homme est déçu de sa situation, de sa société et ne trouve pas d’avenir dans sa commune, sa wilaya ou son pays, il devient pessimiste », a estimé le ministre des Affaires religieuses.

Selon ce ministre, lorsqu’un homme est pessimiste, « il fait une lecture toute aussi pessimiste des versets et sourate (du Coran) et les transforme de sorte à combattre les musulmans eux-mêmes ».

Pour lui, ce sont ce pessimisme et cette déception qui poussent l’homme à donner une mauvaise interprétation aux versets coraniques, trouvant un prétexte pour combattre ceux qui ne sont pas comme lui ou qui arrivent à suivre le train du développement. Il devient ainsi un terroriste.

Mohamed Aïssa affirme ainsi que pour se dresser contre le terrorisme, l’Etat algérien a dû améliorer la situation sociale des Algériens. Il évoque ainsi l’accès facilité au logement et la création de l’emploi dans les quatre coins du pays.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close