En direct

Al-Qaïda continue d'évacuer un fief au Yémen, attentat contre la police

Des combattants d’Al-Qaïda continuaient  dimanche de quitter Azzan, dans le sud-est du Yémen, où ils s’étaient regroupés  après leur déroute face à l’armée dans le Sud, tandis qu’un chef de la police  et ses deux gardes ont été tués dans un attentat attribué au réseau extrémiste.    "Les éléments d’Al-Qaïda ont donné leur accord pour quitter Azzan dans le  calme et ils continuent de le faire", a déclaré Yaslam Bajanoub, membre de la  médiation entre le réseau extrémistes et les tribus.    Les tribus d’Azzan ont pressé les combattants d’Al-Qaïda de quitter leur  zone après que le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi a prévenu qu’il ne  tolérerait pas cette présence.    Selon M. Bajanoub, les combattants islamistes ont demandé trois jours pour  évacuer Azzan et ils ont commencé à se disperser dans la province de Marib, à  l’est de Sanaa, dans la chaîne montagneuse de Kour entre les provinces de  Chabwa et d’Abyane et vers la province orientale de Hadramout.    Ces derniers jours, Al-Qaïda a perdu ses trois principaux bastions de la  province d’Abyane, dans le sud du Yémen, au prix de combats meurtriers avec  l’armée, soutenue selon des diplomates par des experts américains.    A Moukalla, chef-lieu de la province de Hadramout, un chef de la police a  été tué avec deux de ses gardes du corps dans un attentat, a affirmé à l’AFP  une source des services de sécurité, estimant qu’Al-Qaïda, déjà responsable  d’attentats dans la province, pourrait être derrière celui-ci.    Le commandant Ahmad al-Harmali, chef de la police d’un quartier de  Moukalla, et ses deux gardes ont été tués sur le coup par une bombe placée dans  sa voiture et qui a explosé alors qu’il arrivait au commissariat, a précisé  cette source.    A Aden, principale ville du sud du Yémen, un civil a été tué et un autre  blessé dans des échanges de tirs entre la police et des militants armés du  Mouvement sudiste autonomiste.    Selon des témoins, l’incident s’est déroulé dans le quartier de Mansoura,  où des militants du Mouvement sudiste tentaient de bloquer les routes. Un  passant a été tué et un autre blessé, selon des sources médicales.
  
 
 Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!