Sports

Albert Ebossé a été froidement assassiné (quotidien camerounais)

Ce rapport a été présenté samedi 13 décembre à la presse par le père de l’ex-attaquant de la JSK, Maître Jean-Jacques Bertrand, avocat français et conseiller de la famille Ebossé, Maître Ruben Billap, avocat camerounais conseiller de la famille Ebossé, Docteur Mouné André, médecin anatomo-pathologiste et André Bojongo, selon le quotidien.

Ce médecin affirme qu’au cours de l’examen de la dépouille, « nous avons constaté une série de cinq lésions assez patentes qui ne corroborent pas avec la thèse avancée dans un premier temps par les autorités algériennes qui laissait croire que le joueur aurait été tué par un projectile lancé depuis les gradins », contredisant la version algérienne selon laquelle Albert Ebossé avait été mortellement atteint d’un projectile lancé des tribunes du stade de Tizi Ouzou.

Selon le quotidien camerounais, le rapport d’autopsie conclu que « M. Albert Ebosse Bojongo est décédé des suites d’une agression brutale avec poly-traumatisme crânien.

Le père de la victime a annoncé son intention de poursuivre en justice « les prédateurs d’Ebossé », selon la même source.

 

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *