AlgérieSports

Football: Alcaraz dévoile sa philosophie pour redresser l’Equipe nationale 

 

Le néo-sélectionneur national, l’espagnol Lucas Alcaraz, a tenu aujourd’hui, mercredi 19 avril, une conférence de presse au centre des équipes nationales de Sidi Moussa.

Lucas Alcaraz s’est dit surpris par l’organisation à la FAF et l’accueil qu’on lui a réservé. Il a aussi profité de l’occasion pour dévoiler son plan de travail, consistant tout d’abord à s’informer sur les joueurs locaux et évoluant à l’étranger, précisant que son travail se portera sur trois plans essentiels, analyse les matchs de la sélection, discuter et se mettre en contact avec les joueurs, ainsi que visionner les matchs des adversaires.

Alcaraz et la barrière de la langue 

Alcaraz, qui a commencé sa conférence avec quelques mots en français, a indiqué qu’il ne maîtrisait pas cette langue, mais qu’il promet de l’apprendre rapidement. Pour cela, ‘’Je vais suivre des cours de français au quotidien en Algérie et en Espagne’’, a-t-il précisé, indiquant que la langue ne pose pas de problème pour lui et pour son staff, car ils visent à communiquer en se basant sur l’information visuelle.

Les objectifs et le projet de jeu de Lucas Alcaraz

L’Espagnol a précisé que l’objectif principal fixé par la Fédération est la qualification à la CAN 2018 dans un premier temps, et la qualification à la demie finale de la CAN dans un deuxième temps.

Concernant la qualification au Mondial 2018, qui se tiendra en Russie, le néo-coach de l’EN a reconnu la difficulté de concrétiser cette objectif, alors que la situation de l’Algérie est critique après un match nul et une défaite concédés pour le moment, réduisant considérablement les chances des Fennecs de concourir pour la qualification.

Alcaraz a aussi mis en exergue ses ambitions avec la sélection algérienne, considérant que c’est le plus grand défi de sa carrière, l’Andalou veut marquer son parcours avec un projet, où il infusera sa philosophie de jeu avec le style algérien.

‘’La porte de la sélection est grande ouverte à tous’’

L’ex coach du FC Grenade, où il évoluait Yacine Brahimi et dont Alcaraz pense le plus grand bien, compte sur tout joueur pouvant apporter un plus à l’équipe. Qu’il soit issu du championnat local, ou évoluant à l’étranger, seul l’apport du joueur  aux besoins de la sélection compte aux yeux d’Alcaraz, qui affirme que ‘‘Le fait de jouer en championnat local ne va pas constituer un obstacle et le fait de jouer à l’étranger ne constitue pas une garantie pour être sélectionner’’.

La philosophie de jeu du sélectionneur espagnol

‘’Je ne suis pas dur, je ne suis pas mou, je donne et j’exige’’, a-t-il résumé sa mentalité, espérant récolter le plus d’informations possibles sur le jeu algérien, la mentalité du joueur algérien, en commençant dès vendredi en assistant au match MCO-MCA, afin de commencer ses évaluations, qui lui permettront donc  de mettre en place une feuille de route, afin de sélectionner les joueurs dont l’EN a besoin.

Afin de parer au problème du compartiment défensif, Alcaraz prévoit de mettre en place un mécanisme de jeu moderne où ‘’l’attaquant sera le premier défenseur et où le défenseur devra être le premier attaquant’’, mélangeant les philosophies et les styles footballistiques algériens et espagnols.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close