En direct

Alep mitraillée, les effectifs de l'armée au complet avant l'offensive

Plusieurs quartiers d’Alep étaient  mitraillés vendredi par les hélicoptères des forces gouvernementales syriennes,  désormais "quasiment au complet" en vue d’un assaut décisif contre les rebelles  dans la deuxième ville de Syrie, selon une ONG syrienne et une source de  sécurité.    La répression et les combats ont fait 28 morts vendredi dont 17 civils,  neuf soldats et deux rebelles, selon un bilan provisoire de l’Observatoire  syrien des droits de l’Homme (OSDH).    Les forces de l’armée massées depuis jeudi aux abords d’Alep "sont  quasiment au complet. Les rebelles quand à eux sont installés dans de petites  ruelles, ce qui rendra difficile la bataille", a indiqué la source de sécurité  syrienne à l’AFP.    Le président de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, avertit que si les troupes du  régime ont recours à "un usage excessif de la force (…) il y aura des  centaines de morts".    Les quartiers de Salaheddine (sud-ouest), al-Azamiyé (sud-ouest), Boustane  el-Kasr (sud), al-Machad (sud) et al-Soukkari (sud) étaient mitraillés par les  hélicoptères, selon l’OSDH.    Des combats se sont déroulés à al-Jamiliyé et à Mahatat Baghdad, dans le  centre d’Alep, et sur la place Saadallah al-Jabiri, principale place du  centre-ville. Quatre civils ont péri notamment dans le bombardement du quartier  Firdaws dans le sud.    En dépit des violences, plusieurs manifestations se déroulaient à Alep,  notamment dans les quartiers d’Alep al-Jadida (nouvel Alep, ouest), Midane et  Khaldiyé (nord), Boustane el-Kasr, Hanano City (est) et Hamdaniyé (sud-ouest).    Des manifestants ont défilé également dans la province d’Alep, à Deraa  (sud) et Hama.    Dans le quartier de Salaheddine (sud-ouest), des centaines de rebelles se  préparent à une offensive majeure de l’armée.    "Les civils ont quitté le quartier", affirme à l’AFP un combattant à  Salaheddine joint au téléphone. "L’armée n’a pas tenté de rentrer, elle est aux  abords du quartier", a ajouté ce rebelle qui se fait appeler Moulhane.    Ailleurs dans le pays, de violents combats se déroulent depuis plusieurs  heures à Maaret al-Noomane, dans la province d’Idleb (nord-ouest), où une femme  et son garçon ont été tués par des obus qui se sont abattus sur la ville.    Jeudi, la répression et les combats ont fait 164 morts dont 84 civils, 43  soldats et 37 rebelles.
 
 
 
 

 Algerie – ennaharonline

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *